15 Minutes de lecture

Améliorer les relations et les compétences interpersonnelles : un atout pour l’entreprise

Développer ses compétences interpersonnelles constitue un impératif dans l’environnement professionnel actuel (et à venir !). La créativité, le leadership, l’adaptabilité ou encore l’autonomie constituent des qualités de plus en plus recherchées par les employeurs.

 

Les compétences relationnelles conditionnent en effet le bien-être au travail, l’évolution de sa carrière mais aussi le succès de l’entreprise dans son ensemble. Rise Up fait le point sur les compétences interpersonnelles et vous apporte des solutions pour les améliorer !

Découvrez notre offre de formations sur étagère

 

L’importance des compétences interpersonnelles en entreprise

 

Compétences interpersonnelles : définition

 

Les compétences interpersonnelles au travail se retrouvent sous différents termes : compétences comportementales, compétences sociales ou encore compétences relationnelles. De quoi s’agit-il exactement ? Ce type de compétences fait référence au savoir-être, aux qualités personnelles qui joueront un rôle positif au sein de l’entreprise. Elles décrivent une manière d’être, de communiquer et d’interagir avec les autres.

 

Ces aptitudes liées à l’humain et aux relations interpersonnelles se classent dans les compétences douces (soft skills)

 

Les entreprises portent une attention croissante aux compétences interpersonnelles de leurs salariés et des candidats à l’embauche. La raison ? Elles leur apportent la garantie d’une intégration optimale au sein d’une équipe et, plus largement, au sein de la culture d’entreprise. 

 

Disposer d’un éventail de compétences relationnelles devient donc décisif pour les candidats.

L’importance des compétences interpersonnelles en entreprise

 

Quelles sont les compétences interpersonnelles les plus recherchées ?

 

L’adaptabilité

 

L’adaptabilité s’affiche en haut des classements des compétences interpersonnelles les plus recherchées par les recruteurs, nous pourrions également parler d'une compétence transverse. La crise sanitaire a révélé toute l’importance d’une bonne capacité d’adaptation. Digitalisation accélérée des entreprises, flexibilisation du travail, métiers qui évoluent très vite : un contexte qui rend l’adaptabilité des salariés indispensable.

 

La créativité

 

Être créatif s’avère utile dans tous types d’organisation et de secteurs d’activité. La créativité va de pair avec la curiosité, la facilité à apporter une vision nouvelle, à aborder un projet ou un problème sous un angle inexploré jusque-là. Un salarié créatif sera capable de trouver des solutions inédites face aux difficultés. 

 

L’autonomie

 

Un salarié autonome fait gagner du temps au manager. Efficace, compétent, il lui suffit de quelques lignes directrices pour conduire parfaitement ses missions. Un collaborateur autonome est fiable, une qualité qui rassure sa hiérarchie.

 

L’aisance relationnelle

 

Cette qualité s’accompagne d’un sens de la communication, c’est-à-dire de capacités de dialogue et d’écoute. Savoir ajuster son discours à son interlocuteur et engager avec lui un échange constructif et respectueux : un atout au sein d’une équipe !

 

La gestion du temps

 

Un salarié bien organisé, qui parvient à optimiser son temps et à rationaliser ses pratiques gagnera forcément en vitesse d’exécution, donc en productivité. 

 

La persuasion

 

La capacité à convaincre son audience, qu’il s’agisse d’un collègue, de toute une équipe, ou d’un client : une force qui séduit les recruteurs. Parvenir à démontrer la pertinence de son idée ou de son projet, puis emporter l’adhésion de son auditoire, voilà qui est moteur pour une entreprise. Un salarié persuasif, désireux de lancer et faire avancer les projets, aide à la réussite de l’organisation. 

 

La collaboration

 

Savoir collaborer avec ses collègues est bien sûr essentiel pour la vie et la performance d’une équipe. Une collaboration efficace permet d’éviter les blocages, d’avancer plus rapidement dans les projets et de favoriser l’épanouissement de l’ensemble du groupe.

 

L’organisation

 

Savoir s’organiser : un préalable indispensable à un travail efficace et à une bonne hiérarchisation des tâches. Un salarié organisé parviendra à optimiser son temps, donc à respecter les délais et à gagner en productivité. Le sens de l’organisation constitue une compétence interpersonnelle très prisée par les managers.

 

L’ouverture d’esprit

 

Être ouvert d’esprit signifie être apte à recevoir les idées et les pensées des autres, mais aussi à accepter les forces et les faiblesses d’autrui. Un collaborateur ouvert d’esprit fera preuve de souplesse et d’une meilleure adaptabilité au sein d’une équipe.

 

L’intelligence émotionnelle

 

Un individu doté d’une forte intelligence émotionnelle est non seulement capable d’analyser et de maîtriser ses propres émotions mais aussi de percevoir celles des autres (et de composer avec). Il saura ainsi s’adapter à son interlocuteur en toutes circonstances.

 

Le leadership

 

Qualité indispensable du manager, le leardership correspond à la capacité à diriger et à fédérer un groupe de collaborateurs. Un bon leader est doté d’un ensemble de compétences comme le sens de l’écoute, l’assertivité, l’ouverture d’esprit et la capacité à assumer ses responsabilités. 

 

L’esprit d’initiative

 

Faire preuve d’esprit d’initiative, faire valoir ses idées, proposer des solutions pertinentes : une attitude qui permet à l’équipe d’avancer, de s’engager dans de nouveaux projets et de faire face aux obstacles qui peuvent survenir.

 

L’enthousiasme

 

L’enthousiasme, un esprit positif et optimiste, l’envie d’avancer insufflent dynamisme et motivation au sein d’une équipe. Un collaborateur doté de ces qualités contribuera grandement à améliorer l’ambiance et l’efficacité du groupe. 

 

La résolution des problèmes

 

Un problème au sein d’une équipe, qu’il soit d’ordre relationnel ou ciblé sur une tâche à accomplir, nuit à la cohésion de groupe et à l’efficacité de ce dernier. Il peut également bloquer l’avancement d’un projet. Bref, la capacité à résoudre les problèmes est un précieux atout pour le manager !

 

Une évidence : en entretien, les recruteurs doivent concentrer leurs efforts sur les compétences comportementales et sociales

 

En entretien, l’évaluation des compétences interpersonnelles est indispensable. Celle-ci permettra à l’employeur d’anticiper la manière dont le candidat s'intégrera à sa nouvelle équipe et, plus largement, à son environnement de travail.

 

Déceler les capacités interpersonnelles fournit également des réponses à des questions essentielles : qu’apportera ce collaborateur à l’équipe et, au-delà, à l’entreprise ? Quel positionnement est-il susceptible d’adopter au sein d’un groupe ? De quelle manière va-t-il interagir avec ses collègues, partenaires et (éventuellement) ses clients ?

 

La qualité des relations interpersonnelles, fondement d’une meilleure organisation

 

Les quatre dimensions relationnelles

 

Deux docteurs en philosophie de la Harvard Business School, Timothy Butler et James Waldroop, ont défini plusieurs types de relations interpersonnelles. Ils ont regroupé ces dernières en quatre dimensions.

En fonction de sa personnalité, chaque individu possède l’une ou plusieurs d’entre elles. Le tout est de savoir les détecter, les coordonner, mettre en musique ces différentes aptitudes afin d’optimiser les performances des équipes. Un objectif que doivent s’assigner les managers. 

 

Le défi n’est pas si simple à relever… La relation interpersonnelle en entreprise implique en effet des jeux de pouvoir, nés de la confrontation entre les différents profils. Toutefois, un management centré sur la gestion des qualités interpersonnelles engendrera une émulation et conduira chacun, placé au poste qui lui convient, à exprimer tout son potentiel.

 

Ces quatre dimensions, quelles sont-elles ?

 

L’influence

 

Un collaborateur capable de capter l’intérêt et d’influencer son auditoire constitue un sérieux atout au sein d’une équipe. Persuasif, délivrant des propos convaincants et se montrant toujours en recherche d’échanges avec autrui, il sait s’entourer d’un réseau de qualité. Ses talents de négociateur sont également reconnus. Ce type de personnes insuffle une dynamique positive et se positionne naturellement comme porte-parole d’un groupe.

 

L’aisance interpersonnelle

 

L’aisance interpersonnelle correspond à l’empathie. Cette aptitude conduit à cerner l’état émotionnel, les motivations et les frustrations des individus. Les collaborateurs dotés de cette qualité comprennent donc ce qui se joue “en coulisses”, en détectant les non-dits. Ils arrivent à se placer en observateur, voire en arbitre. Ces salariés sont efficaces dans la résolution des conflits, savent mieux que personne écouter et aider leurs collègues. 

 

L’intelligence relationnelle

 

Les individus démontrant une forte intelligence relationnelle parviennent à interpeller, faire passer des émotions grâce à des mots et des visuels percutants. Il s’agit de profils créatifs, disposant souvent de talents artistiques ou rédactionnels. Capables d’influencer et d’inspirer leur audience cible, ces collaborateurs parviennent à nouer des relations fortes en face à face aussi bien qu’à distance. 

 

Le leadership d’équipe

 

Les individus qui excellent dans cette dimension font preuve d’une autorité naturelle. Ils aiment rassembler les talents, motiver une équipe à réussir un challenge, autrement dit conduire une équipe vers la réussite, vers un objectif commun. Le leadership implique la capacité à insuffler un esprit de collaboration. 

 

Une relation interpersonnelle de qualité, gage indiscutable d’un environnement de travail prospère et de l’épanouissement du salarié

 

Un manager parvenant à tirer parti des qualités relationnelles de chacun de ses collaborateurs parviendra à créer une cohésion d’équipe solide. Une bonne coordination des différents profils garantit un environnement sain et une ambiance de travail sereine. 

C’est alors un cercle vertueux qui se met en place, car ce climat positif améliore le comportement des membres du groupe. Résultat : le travail d’équipe gagne encore en efficacité et l’épanouissement des salariés s’accroît. 

 

Atteindre cette harmonie doit constituer le graal pour toute entreprise ! Comment y parvenir ? Voici quelques pistes : 

 

  • stimuler le travail en équipe ;
  • offrir aux collaborateurs les moyens de se réaliser, de grandir au sein de l’entreprise  en leur proposant des actions de formation et en manageant de manière juste et équitable ;
  • amener en douceur les collaborateurs à ajuster leur comportement pour mieux travailler ensemble

 

Mettre en valeur et améliorer ses compétences interpersonnelles : premiers pas vers une carrière réussie 

 

Mettre en avant ses compétences interpersonnelles sur un CV : une obligation pour tout candidat !

 

Au regard de l’importance des compétences interpersonnelles en entreprise, le candidat doit absolument les mettre en avant, quels que soient le poste et l’organisation visés. 

 

La première étape consiste à identifier ses compétences sociales et relationnelles. Ces aptitudes sont issues des différentes expériences professionnelles et personnelles. Il est alors bon de poser un regard sur ses actions passées, de réfléchir aux missions accomplies et à la manière dont un objectif a été atteint. “Dans ces situations, de quelles compétences relationnelles ai-je fait preuve ?” Voilà la question à se poser. 

 

Ensuite, il faut parvenir à les placer judicieusement sur son CV. Elles doivent capter l’attention du recruteur. Pour cela, deux solutions : les associer à chacune des expériences professionnelles décrites, ou les inscrire directement dans l’entête, à côté de ses coordonnées. Il convient d’éviter les listes à rallonge, peu convaincantes, pour se recentrer sur des compétences interpersonnelles spécifiques, qui dessineront un profil unique et séduisant aux yeux du recruteur.

 

Bien sûr, tout candidat doit également reconnaître ses lacunes et travailler afin de les combler. Comment améliorer ses compétences relationnelles dans un contexte professionnel ? C’est ce que nous allons voir maintenant !

 

Les techniques pour renforcer son intelligence interpersonnelle et faciliter son évolution professionnelle

 

Nous l’avons vu, l’intelligence interpersonnelle, cette intelligence tournée vers les autres,  facilite l’évolution de carrière et, sur un plan plus global, contribue au succès des équipes, donc de l’entreprise dans son ensemble.

 

Afin de développer l’intelligence collective et relationnelle, il convient d’agir au quotidien, à hauteur de ses responsabilités et de son statut hiérarchique. Voici les principales techniques à adopter.

Les techniques pour renforcer son intelligence interpersonnelle et faciliter son évolution professionnelle

Développer son leadership

 

Adopter une posture de leader devient rapidement indispensable pour progresser au sein d’une organisation. Cultiver son leadership passe par les actions suivantes :

 

  • favoriser le partage d’une vision et d’un but communs ; 
  • insuffler enthousiasme et dynamisme à une équipe ;
  • mettre son ego de côté, être tourné vers les autres en apportant un soutien, des feedbacks constructifs, mais aussi des conseils. L’intérêt : aider ses collègues à s’épanouir et se positionner en expert bienveillant ;
  • déléguer certaines tâches et responsabiliser ses collaborateurs, afin d’entretenir leur motivation et de les tirer vers le haut.

 

Reconnaître les qualités et l’expertise de ses collègues

 

Savoir valoriser les personnes avec qui l’on travaille favorise une bonne entente et une confiance mutuelle. C’est également une marque de respect pour le travail accompli par ses collègues et, pour ces derniers, l’assurance que l’on ne reprendra pas leurs succès à son propre compte.

 

Montrer une empathie sincère

 

Être attentif aux autres ne doit pas constituer une simple posture. Un collaborateur faisant preuve de réelles compétences relationnelles s’intéresse véritablement à l’autre, à sa personnalité et à son histoire. L’écoute active (poser des questions, reformuler) et le travail sur le langage corporel (maintien d’un contact visuel, hochements de tête…) sont d’excellents moyens de s’impliquer dans une discussion et d’acquérir le respect et la confiance de son interlocuteur. 

 

Rester positif, quelle que soit la situation de travail

 

Une tâche à réaliser en urgence, des problèmes personnels, ou tout simplement un caractère anxieux : autant de raisons qui peuvent pousser un salarié à être découragé et à se montrer de plus en plus critique. Une attitude qui nuit à ses relations avec autrui. S’astreindre à rester positif, à dégager de chaque difficulté une raison d’être optimiste aident à avancer et à retrouver un élan, une dynamique motivante. 

 

Gérer les conflits avec habileté

 

Deux impératifs pour gérer un conflit efficacement et retrouver une relation saine avec son ou ses collègues :

 

  • prendre du recul, contrôler ses émotions afin de retrouver son calme ;
  • affronter et dénouer les difficultés relationnelles au moment où elles se présentent, au lieu de les laisser prendre de l’ampleur et de voir grandir sa frustration. 

 

Développer son intelligence émotionnelle

 

L’intelligence émotionnelle passe en premier lieu par une grande connaissance de soi. Avoir conscience de ses émotions et les maîtriser permettront de mieux accueillir celles de son interlocuteur. Savoir se mettre à la place de l’autre, comprendre comment il perçoit les choses en analysant son langage verbal et corporel : des clés précieuses pour adapter ses actions, prendre des décisions justes et appropriées.

 

Faire preuve d’assurance

 

Il s’agit en premier lieu d’avoir confiance en soi, en ses opinions et en ses valeurs. À partir de là, il devient plus facile d’exprimer ses idées, de fixer des limites et d’asseoir sa position au sein de l’organisation.

 

Devenir un négociateur hors pair

 

Faire naître puis cultiver des talents de négociateur permettent d’asseoir son autorité et de remporter d’indéniables succès. Négocier se travaille. Comment ? En restant à l’écoute de ce qui se dit autour de soi, en étant persévérant tout en se montrant souple et ouvert au compromis et en pensant “résultats” avant tout. 

 

Renforcer ses compétences interpersonnelles et relationnelles est bien sûr possible, et ce à tout moment de sa carrière. C’est pourquoi Rise Up a développé une offre spécifique, Rise Up Content, proposant de nombreux modules destinés à améliorer son intelligence personnelle.

Découvrez notre offre de formations sur étagères