6 Minutes de lecture

Devenir une organisation apprenante grâce au blended learning

La dernière enquête de l’ISTF (Institut supérieur des technologies de la formation) menée auprès des professionnels de la formation montre que le marché du digital learning est en forte expansion, en France comme à l’international.

Concernant l’Hexagone, la croissance atteint 15 %. Si près de la moitié des entreprises optent majoritairement pour les formations en présentiel, le blended learning domine dans 32 % des organisations interrogées et la formation en distanciel dans 19 % d’entre elles. Il apparaît que 31 % des sondés passent au digital learning dans le but “d’améliorer l’efficacité pédagogique des formations”.

Devenez une organisation apprenante grâce au blended learning

Le potentiel de cette méthode d’apprentissage est donc bien perçu. Dans ce cadre, les atouts de la classe virtuelle semblent de mieux en mieux maîtrisés, leur efficacité rejoignant presque celle des formations en présentiel (85 % contre 88 %).

Par ailleurs, 62 % des professionnels déclarent produire les contenus de formation digitale en interne, un chiffre en augmentation. Quant aux collaborateurs, leurs motivations pour suivre une formation en ligne semblent variées, leur premier objectif restant d’acquérir des compétences liées aux problématiques métiers.  

comment devenir une organisation apprenante

 

Qu’est-ce qu’une organisation
apprenante ? 

 

Une organisation apprenante met en place des process et des pratiques pour favoriser l’amélioration des compétences individuelles. Ces dernières vont s’additionner pour rendre la structure plus agile face au changement. Le but est de développer une culture globale, qui embarque toute l’entreprise dans une même dynamique, une même volonté de progresser.

Comment ? En s’appuyant sur les expertises présentes en interne et en favorisant leur partage. L’idée est que tous les membres de l’entreprise apprennent les uns des autres. Chacun acquiert des compétences qui lui sont utiles mais qui servent également l’organisation dans son ensemble. Gérer les connaissances individuelles est donc tout aussi important que le développement d’actions collaboratives.

 

Organisation apprenante et blended learning 

 

L’organisation apprenante pour relever le double défi de la
productivité et de la compétitivité


La formation professionnelle occupe un rôle capital dans la vie des entreprises. Selon plusieurs études*, 54 % des salariés auront besoin d’une montée en compétences rapide d’ici 2022 et 85 % des emplois exercés en 2030 n’existent pas encore. De plus, dans un contexte d’évolutions fortes des pratiques et des métiers, le manque de compétences en interne inquiète les dirigeants. Ils sont 70 % à déclarer que leur entreprise ne dispose pas des compétences pour couvrir les besoins à venir. 

Conséquence : les entreprises “se battent” pour attirer les meilleurs candidats. 90 % d’entre elles pensent d’ailleurs qu’elles connaîtront de grandes difficultés dans cette guerre aux nouveaux talents. Pour attirer ces derniers, elles doivent développer une culture apprenante. En effet, il apparaît que la principale raison qui conduit un collaborateur à chercher un autre emploi est le manque d’opportunités d’apprendre et de se développer au sein de son entreprise. Autre chiffre éclairant : les organisations les plus performantes sont trois fois plus susceptibles d’avoir une forte culture apprenante. 

 

Les grands principes d’une culture apprenante 


Qu’est-ce que la culture apprenante au sein d’une entreprise ? On revient ici à la notion d’organisation apprenante. L’un ne va pas sans l’autre. Ainsi, la culture apprenante regroupe plusieurs principes :

  • l’identification des expertises présentes au sein de la structure ;
  • le développement de l’intelligence et de l’apprentissage collectifs, à partir de retours d’expériences et de bonnes pratiques ;
  • l’organisation et la structuration des dispositifs de formation, avec par exemple la création de roadmaps pédagogiques ;
  • l’engagement dans une approche réflexive. Il s’agit de lier compétences et tâches à des objectifs précis. Nous sommes là dans une pédagogie active, basée sur la capacité à se remettre en question dans un but d’évaluation constante de ses pratiques ;
  • la création d’une culture globale, en rattachant un besoin économique à une solution accessible ainsi qu’à une conscience de pouvoir agir à son échelle ;
  • le suivi individuel des formations pour renforcer l’engagement.  

 

entreprise apprenante

 

Mettre en place une culture apprenante


Mettre en place une culture apprenante semble donc indispensable pour faire face aux défis de demain. Comment y parvenir ? Six pistes complémentaires sont à exploiter : 

  • favoriser l’apprentissage en réunissant un certain nombre d’éléments incitateurs ;
  • offrir de l’autonomie aux apprenants et responsabiliser les acteurs de la formation ;
  • identifier les experts présents au sein de l’entreprise afin de valoriser leurs savoirs et de relayer leur expertise auprès des autres collaborateurs ;
  • former les formateurs ;
  • captiver les apprenants en diffusant des ressources pédagogiques de qualité, diversifiées et attractives tant sur le fond que sur la forme ;
  • valoriser les compétences acquises et s’assurer que les actions de formation aient un impact concret sur la montée en compétences des collaborateurs et leur épanouissement professionnel. 

 

Comment le blended learning permet de devenir organisation apprenante 


La crise sanitaire a donné un coup d’accélérateur à la mutation du monde professionnel. Aux tâches effectuées principalement au bureau succède une formule hybride mêlant présentiel et distanciel. Ce modèle tend à se pérenniser. Conséquence : les services des ressources humaines doivent s’adapter**, tant au niveau de l’organisation du travail que de la formation. 

Concernant le volet “formation”, le blended learning s’adapte naturellement aux enjeux qui se dessinent. Construite sur un modèle mixte elle aussi (parcours mêlant sessions en présentiel et actions de formation en ligne), cette méthode d’apprentissage apporte les réponses attendues par les collaborateurs. Ces derniers souhaitent désormais plus de flexibilité, plus d’interactions et d’échanges, plus de personnalisation aussi. Bref, leurs besoins ont fortement évolué et continueront à le faire. Par sa souplesse et ses possibilités d'individualisation des parcours, une formule blended learning, telle que la propose Rise Up par exemple, s’impose. 

Tout ou presque devient possible : 

  • un mix entre apprentissage individuel en autonomie et approche collaborative, avec des travaux de groupe et un partage des connaissances basé sur les échanges entre pairs ;
  • la dynamisation des parcours grâce aux multiples formats pédagogiques exploitables ;
  • l’apprentissage adaptatif avec une personnalisation du dispositif en fonction de la carrière, du profil, des compétences acquises ou à acquérir des apprenants. 

Le corollaire est une ingénierie qui se complexifie, qui conduit à la fois à plus de centralisation et plus d’ouverture. Celle-ci doit s’appuyer sur une technologie performante et robuste. Seule une plateforme LMS tout-en-un, évolutive, est capable de soutenir les nouveaux défis de la formation professionnelle. 

Devenir une organisation apprenante grâce au Blended Learning

 

https://www.parlonsrh.com/media/organisation-apprenante-developper-learning-culture-question-survie  

** https://www.thelpi.org/resources/ld-dashboard/