4 Minutes de lecture

Qu’est ce qu’un LMS?

06 février 2020

Vous êtes une entreprise ou un organisme de formation et êtes prêts à utiliser la technologie pour faciliter la gestion, le suivi ou l’administration de vos formations présentielles ? Vous souhaitez digitaliser une partie ou la totalité de vos formations ? Alors, vous avez sans doute entendu parler du LMS (Learning Management System).

Comme son nom l’indique, le LMS permet le "management" du ou des dispositifs de formation : il s’agit de déployer et de suivre les actions de formations depuis une plateforme qui centralise et organise toutes ces informations de manière automatique.

quelle est la définition d'un lms ?

Mais, selon vos objectifs, le LMS va vous permettre plus encore :

  • Rendre accessible plus facilement les ressources pédagogiques téléchargeables sur la plateforme : vos apprenants retrouveront leur contenu d’apprentissage, comme dans un classeur bien rangé et pourront souvent y accéder depuis une application mobile.
  • Créer des ressources pédagogiques novatrices. Le LMS a souvent des outils auteurs intégrés qui vous permettent de développer des ressources en ligne sans l'intervention d'un logiciel tiers supplémentaire. 
  • Produire un espace d’apprentissage collectif en ligne. Des classes virtuelles pourront être organisées depuis la plateforme ainsi que d’autres espaces d’apprentissage basés sur l’interaction et l’échange synchrone ou asynchrone entre apprenants, tels que le forum.

 

Le LMS et l’évaluation de la formation

 

Le LMS fonctionne comme un entrepôt dans lequel vous pouvez stocker et suivre l'information relative à vos modules de formation, vos ressources, vos apprenants et votre plan de compétences. Puisque toute cette information y est stockée, il est donc plus facile d’évaluer de manière automatisée le suivi, l’engagement et le succès de vos formations digitales. Cette data peut être relative à de nombreux paramètres liés à l’action de formation. En voici quelques uns : 

  • profil et comportement de l’apprenant (profil, temps passé sur la plateforme LMS, niveau et résultats); 
  • statistiques des groupes d’apprenants (comparer les groupes entre eux et analyser les différences de comportements des groupes aux modalités d’apprentissage différentes); 
  • temps de connexion (temps complet, temps de connexion réel, durée pédagogique);
  • scores (tous types d’évaluation, à chaud et à froid).

Cette data est essentielle à l’ajustement de vos dispositifs de formation pour pouvoir les améliorer. Le Data Lab de Rise Up permet également de recouper cette data avec d’autres données internes à l’entreprise (commerciales, productives, etc). Ainsi, vous pouvez bénéficier de KPI efficaces afin de mesurer le ROI (return on investment) de vos formations.

L'enjeu de la data dans la formation professionnelle

En ce sens, le LMS ouvre au secteur de la formation des horizons encore inconnus ou difficilement imaginables il y a quelques années : relier la performance d’une organisation à la performance de son dispositif de formation. Même si ce lien a toujours été évident, pouvoir le mesurer permet de donner de la valeur à l’activité d’apprentissage dans l’entreprise. Enfin, l’analyse fine de chaque modalité ou contenu d’apprentissage permet d’améliorer plus vite et plus justement son efficacité.

 

Le LMS et les entreprises étendues

 

Les notions de "formation étendue" ou "entreprise étendue" ne sont pas très répandues. Pourtant, force est de constater que nombre d’entreprises s’entourent en continu de nouveaux partenaires et doivent adapter leurs processus de gestion et de formation. Globalement presque aucune entreprise ne travaille sans partenaire : fournisseur, distributeur, franchisé, filiale. Le LMS s’impose alors pour former les différentes équipes sur des sujets variés. Ainsi, l’écosystème pourra intégrer les savoirs et données nécessaires à son bon fonctionnement.

Quest ce qu'un learning management system ?

Par exemple, le LMS produit par Rise Up permet aux entreprises de créer des "sous-plateformes". Ainsi, les plateformes partenaires sont rattachées à une plateforme centrale. L’administrateur de cette plateforme peut alors créer des plateformes partenaires spécifiques. Ces dernières disposent alors de leurs propres formations, contenus et utilisateurs. On notera qu’elles peuvent aussi être gérées par l’administrateur de la plateforme principale pour assurer un meilleur contrôle.

Mais ce n’est pas tout : les plateformes partenaires peuvent également être divisibles en groupes pour respecter la complexité de chaque structure. Dans le même esprit, les interfaces de l’ensemble des plateformes partenaires sont entièrement personnalisables : couleurs, logos… Outre les interfaces, la personnalisation concerne également les documents administratifs, légaux, certificats ou encore évaluations envoyés depuis ces sous-plateformes. Au regard de ces éléments, les plateformes partenaires animent le réseau ou l’écosystème d’une entreprise et contribuent à promouvoir la formation à un public plus large que sa seule structure interne.