10 Minutes de lecture

6 conseils pour adapter vos formats blended learning à vos apprenants

24 décembre 2020

Créer un parcours de formation hybride varié, dynamique et engageant, c’est le Graal de tout formateur. En effet, l’e-learning a tendance à isoler et à démotiver les apprenants, entraînant parfois des taux de complétion très faible. Mais rassurez-vous, séduire les apprenants lors de leur formation à distance n’est pas mission impossible ! 

E-learning susciter l'intérêt des apprenants

Il existe désormais de nombreux formats blended learning pensés spécialement pour améliorer l’engagement. Toutefois, trouver le bon format pour la bonne cible n’est pas toujours évident, et le formateur a vite fait de s'emmêler les pinceaux devant tant de nouvelles modalités pédagogiques. 

Le secret pour choisir les bons formats d’apprentissage en ligne est avant tout d’identifier les besoins des apprenants et de partir de ces constats pour trouver le format adapté. 

Dans cet article, nous vous donnons des astuces pour choisir les bons formats pédagogiques qui vont faciliter la progression de vos collaborateurs ! 

Quels formats blended learning choisir pour engager mes apprenants ?

 

1. EN DIGITAL LEARNING, Prenez en compte la capacité de concentration de vos apprenants

 

Selon la méthode Pomodoro, inventée dans les années 80 par Francesco Girillo, la durée maximale de concentration du cerveau humain serait de 25 minutes. En sachant cela, l’idéal serait donc de concevoir des modules de formation proche ou égal à ce temps indiqué. Ainsi, l’apprenant peut faire une pause entre chaque module e-learning et ainsi être plus performant. 

 

Le format blended learning idéal ? Le fast learning !

 

Le fast learning est une méthode d’apprentissage inventée pour répondre à cette limite du temps de concentration. Elle répond également au besoin des entreprises de former toujours plus rapidement ses collaborateurs.

Souvent présenté sous forme de courtes vidéos ou de quiz, le fast learning permet aux apprenants d’enregistrer des informations importantes en un minimum de temps

Attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès en créant un parcours de formation composé à 100% de fast learning. Pour qu’il soit réellement efficace, il faut qu’il s’intègre à un parcours de formation e-learning ou blended learning sur lequel l’apprenant pourra trouver d’autres formats. Par exemple, le fast learning peut

être complété par une classe virtuelle, une session présentielle ou encore un module e-learning plus riche. 

 

2. Privilégiez des formats blended learning flexibles et accessibles 

 

L’apprenant est généralement un collaborateur au planning bien chargé. De ce fait, le temps qu’il peut accorder chaque jour à sa formation en ligne est assez court et irrégulier selon sa charge de travail. L’entreprise et le formateur auront donc tout intérêt à lui proposer une formation blended learning flexible et accessible à tout moment

L’idéal est que le collaborateur puisse organiser son emploi du temps comme il le souhaite. Parce qu'une chose est sûre, l'obliger à se former à une heure et pendant une durée précise ne fera que le décourager. Mieux vaut favoriser son autonomie pour de meilleurs résultats. 

Pour optimiser sa montée en compétences, l’entreprise peut faire en sorte que le collaborateur accède facilement à ses formations depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Si vous souhaitez, en plus de cela, qu’il prenne plaisir à se former, vous pouvez lui proposer un catalogue de formation. Il n’aura alors qu’à y piocher les formations qui l’intéressent réellement. Et oui, si le collaborateur prend lui-même l’initiative de se former, il y a encore plus de chance que cette formation soit un succès !

 

Le format idéal ? Le mobile learning ! 

 

L’usage du mobile est désormais ancré dans notre quotidien. L’innovation en formation consiste à trouver les méthodes d’apprentissage les plus propice à une montée en compétences rapide et efficace. Il était donc tout naturel que l’apprentissage sur mobile soit généralisé. 

Le mobile learning s’appuie sur les usages traditionnels du téléphone portable pour permettre aux collaborateurs de se former à tout moment. Ainsi, la formation est accessible partout, tout le temps. Le collaborateur peut s’organiser comme il le souhaite. 

Les formats de micro-learning (souvent des courtes vidéos de 5 à 10 min) encouragent les apprenants à mettre leur “temps creux” au profit de leur montée en compétences. Par exemple, ils se forment à la pause-café, dans les transports et même dans l’avion s’ils le souhaitent grâce au mode hors-connexion. 

 

3. Misez sur une UX fluide et intuitive EN BLENDED LEARNING

 

Selon le Baromètre du numérique 2019, 77% des français possèdent un téléphone portable, et 76% ont un ordinateur chez eux. 

Vos collaborateurs sont donc très certainement habitués à utiliser des outils technologiques (réseaux sociaux, objets connectés, internet…). De plus, ils sont habitués via ces outils à une expérience utilisateur fluide et intuitive. S'ils ne retrouvent pas cette même UX sur leur plateforme de formation blended learning, ils risquent fortement de ne pas terminer leur parcours. 

Le format idéal ? Des modules e-learning bien construits ! 

Vos modules e-learning doivent donc être construits de manière intelligente et accessible pour eux. 

Découvrez nos conseils pour créer une bonne formation e-learning ! 

Toutefois, si vous n’avez pas les capacités de leur fournir une expérience d’utilisation impeccable, vous devriez plutôt miser sur d’autres formats, plus interactifs. Organisez par exemple des classes virtuelles. Elles sont faciles à mettre en place, favorise l’échange entre participants et nécessitent seulement la présence d’un formateur blended learning et l’utilisation d’un outil de visioconférence (zoom, teams…). 

 

4. Variez au maximum les formats blended learning

 

Varier les formats lors d’une formation en ligne permet de dynamiser l’apprentissage e-learning qui a la mauvaise réputation d’être ennuyant, fade et pas assez engageant. C’est d’ailleurs pour cela que les ingénieurs pédagogiques travaillent dur afin de créer des formations blended learning attractives et adaptées aux besoins apprenants. 

Il existe désormais de nombreux formats faisant appel aux sens des collaborateurs : visuels, auditifs, kinesthésiques… Varier ces formats va permettre d’engager le plus d’apprenants possibles. 

Toutefois, chacun apprend à sa manière et les goûts sont différents par nature. Un format, aussi bien pensé soit-il, ne plaira jamais à tout le monde. Il est donc important de varier au maximum les formats pour rendre la formation intéressante pour chaque apprenant.  

 

Le format idéal ? Audio + texte 

 

Bien que chaque individu soit différent, il existe des combinaisons de formats qui favorisent la rétention d’information. Alors peut-être qu’ils ne plairont pas à tout le monde mais au moins, ils auront l’avantage d’être efficaces ! 

C’est le cas d’un module son + visuel, qui en recourant à deux sens des apprenants leur permettra d’assimiler plus rapidement et plus facilement les connaissances. 

Comment adapter ses formats blended learning aux besoins des apprenants ?

 

5.  Oubliez le format ! 

 

Oui, oui, vous avez bien lu. Certes, le format est important dans la création d’une bonne formation blended learning, mais il ne fait pas tout. Ce qui compte réellement, c’est de proposer aux collaborateurs une offre de formation adaptée à leurs besoins et envies. Ces formations doivent avant tout répondre à des attentes précises concernant leur poste de travail, leur reconversion professionnelle ou une potentielle évolution dans leur carrière. 

Rappelez-vous : une offre de formation adaptée et pensée pour l’apprenant favorise une montée en compétences des collaborateurs beaucoup plus rapide !  

 

6. BLENDED LEARNING CERTES, MAIS Ne négligez pas l’avis de vos apprenants 

 

Recueillir l’avis des apprenants est sûrement l’une des étapes les plus importantes du processus de création de vos formations si vous souhaitez que celles-ci perdurent dans le temps. Pourtant cette étape est très souvent négligée. 

Et oui, il ne faut pas oublier qu’une formation, une fois publiée est amenée à évoluer, à s’améliorer et ce en grande partie grâce aux remarques des apprenants. 

 

Le format idéal ? Les sondages ! 

 

Vos collaborateurs seront flattés de savoir que leur avis vous importe. De plus, ils sont certainement les mieux placés pour vous faire des retours constructifs sur ce qui doit être amélioré, supprimé, déplacé, etc. 

Pour sonder vos apprenants, deux solutions s’offrent à vous : 

  • l’évaluation à chaud : c'est-à-dire juste après la fin de formation. Vous aurez ainsi des réponses plus précises et détaillés.
  • l’évaluation à froid : elle peut avoir lieu plusieurs semaines, voire plusieurs mois après la formation. Les avis seront alors plus construits, mais surtout vous pourrez mesurer l’impact réel de votre formation sur leur quotidien professionnel. 

Aucune de ces deux méthodes n’est meilleure que l’autre puisqu’elles apportent toutes deux des informations utiles et différentes. L’idéal est encore d’opter pour les deux ! 

Formation digitale réussie

Thématiques: Blended Learning

Manon Consul

Écrit par Manon Consul