6 Minutes de lecture

Le formateur à l'heure du Blended Learning : qu'est-ce qui change?

24 décembre 2020

Le secteur de la formation évolue au rythme des avancées technologiques et des découvertes de la neuroscience sur l’apprentissage.

Click me

De ce fait, le rôle du formateur aussi. Peu à peu, le formateur tel qu’on le connaît se transforme en chef de projet digital learning. Ce dernier doit rester à l’affût des nouvelles méthodes pédagogiques et s’y adapter rapidement. Et pour cause, l’efficacité d’une formation blended learning repose en partie sur la posture du formateur et sa capacité à jongler entre sessions présentielles et modules e-learning. 

qu'est-ce qu'un digital learning manager ?

Le formateur blended learning doit savoir s’adapter en toutes circonstances 

 

Depuis l’arrivée de la formation à distance, le formateur doit repenser sa manière de travailler. Alors qu’il était depuis longtemps habitué au schéma classique de la formation présentielle, composée d’un ou de plusieurs apprenants réunis au même endroit que lui, il doit désormais apprendre à maîtriser de nouvelles méthodes pédagogiques. 

Dans une formation blended learning par exemple, on retrouve des modalités de formation telles que la classe virtuelle, les modules e-learning ou encore l’échange via un forum ou un chat. Ce sont autant de nouvelles méthodes que le formateur blended learning doit savoir maîtriser afin d’offrir à ses apprenants une véritable expérience de formation. 

Cela nécessite forcément une bonne connaissance du digital qui lui permettra de prendre rapidement en main les outils mis à sa disposition (plateforme LMS, outil-auteur…). 

 

Le formateur blended learning doit savoir maîtriser les outils numériques

 

Et oui, qui dit digitalisation de la formation, dit aussi outils numériques ! La formation e-learning a fait naître une ribambelle de nouveaux outils et autres applications permettant de créer des formations toujours plus rapidement. Le formateur, ou digital learning manager, doit les maîtriser s’il veut construire un parcours de formation efficace. 

Mais quels sont les outils indispensables pour un formateur en blended learning, et que permettent-ils de faire ? 

 

a) Les plateformes LMS


S’il ne fallait retenir qu’un seul outil parmi tous, ce serait sûrement celui-ci. Une plateforme LMS est quasiment indispensable pour gérer et administrer une formation blended learning sans se mélanger les pinceaux. De plus, elle vous fera gagner un temps considérable en automatisant toute la partie administrative des formations. 

Pour le formateur digital learning, une plateforme LMS est sans doute l’outil de travail idéal puisqu’elle lui permet de diffuser facilement ses formations. De plus, ces dernières ainsi que toutes ses ressources pédagogiques sont stockées sur une plateforme unique. 

Un LMS blended learning permet également de gérer à la fois les modules en ligne et les sessions présentielles. Le formateur peut, par exemple, organiser des classes virtuelles ou encore prévoir des cours en présentiel directement depuis la plateforme. 

Découvrez notre livre blanc et trouvez la plateforme LMS adaptée à votre entreprise

 

b) Les classes virtuelles


Partie prenante des formations blended learning, la classe virtuelle est un excellent moyen de former les apprenants à distance tout en variant les modalités d’apprentissage. 

En intégrant des cours virtuels dans le parcours de formation en ligne, le digital learning manager alterne entre apprentissage synchrone et asynchrone. L’apprentissage synchrone rassemble apprenants et formateurs dans un même espace-temps, en ligne ou en présentiel (sessions présentielles, classe virtuelle, webinaire…) alors que l’apprentissage asynchrone favorise l’autonomie (modules e-learning, forum…). Varier ces différentes modalités permet une offre de formation complète et adaptée aux besoins apprenants. 

Attention toutefois, animer une classe virtuelle peut être plus complexe qu’il n’y paraît. Souvent les formateurs pensent, à tort, qu’ils peuvent agir comme lors d’un cours en présentiel. Or, ils oublient que maintenir l’attention des apprenants à distance peut parfois être un véritable défi. En effet, les apprenants sont moins motivés et plus distraits lorsqu’ils sont en ligne. 

que fait un chef de projet digital learning ?

Pour animer correctement une classe virtuelle, le formateur doit : 

  • soigner son intonation et sa présentation pour ne pas endormir ses apprenants, 
  • susciter la participation en posant des questions et en organisant des ateliers, 
  • dynamiser son cours grâce à des sondages, des quiz...
  • favoriser l’interaction des participants avec l’outil numérique (donner la main aux apprenants, utiliser un “tableau blanc”, converser sur le chat…)

 

c) L’outil-auteur 


Le formateur blended learning est le couteau-suisse de la formation. En plus d’animer les espaces d’échanges de la plateforme LMS (forum, fil d’actualité…), de suivre la progression des apprenants, d’organiser des classes virtuelles ou encore de prévoir les sessions présentielles, il doit bien entendu créer les modules e-learning. 

Heureusement, il existe de nombreux outils, dont les outils-auteur, pour lui faciliter la tâche. Un outil-auteur permet de créer du contenu pédagogique. Le formateur assemble différents formats (texte, image, vidéo, audio, quiz…) afin de créer une étape de formation au sein d’un module de formation. Plusieurs modules mis bout-à-bout forment ce qu’on appelle le parcours de formation. 

Prenons un parcours de formation nommé " web marketing”.  Ce parcours sera composé de plusieurs modules comme “les bases du web marketing” par exemple. Ce même module sera composé de plusieurs étapes de formation telles qu’une vidéo, une fiche mémo au format texte et d’un quiz pour vérifier les connaissances de l’apprenant. 

Sur un parcours blended learning, le formateur digital learning pourra insérer des classes virtuelles ou des cours présentiels au sein des modules. 

Pour l’aider dans sa mission, le formateur peut compter sur une multitude d’outils et d'applications afin de créer des formations dynamiques et engageantes ! 

 

Le formateur blended learning doit
faciliter et animer le parcours de formation

 

Le rôle du formateur se transforme pour devenir facilitateur et animateur de la formation. Désormais, il n’est plus le centre de gravité de la formation comme lors d’une session présentielle. Au contraire, il doit se mettre en retrait pour laisser place aux apprenants. 

La formation à distance implique de plus en plus que les apprenants expérimentent et apprennent par eux-mêmes grâce à de nouvelles modalités d’apprentissage (collaborative learning, social learning…). Le rôle du formateur est alors de prendre du recul et faciliter l’apprentissage entre pairs, tout en restant disponible en cas de besoins. 

Mais cela signifie-t-il que le métier de formateur est voué à disparaître à cause de la formation digitale ? Bien sûr que non. Son rôle reste crucial dans l’action de formation puisqu’il doit : 

  • repérer les décrocheurs et les remotiver, 
  • accompagner les apprenants tout au long de la formation,
  • créer du lien entre les participants,
  • répondre aux questions et craintes des apprenants,
  • etc…

 

Le métier de formateur a bien changé depuis le début du 21e siècle ! Et cela ne semble pas prêt de s’arrêter. Pour aller plus loin, découvrez les compétences que le formateur du futur devra acquérir d’ici 2025

Nouveau call-to-action

Thématiques: Blended Learning formateur

Manon Consul

Écrit par Manon Consul