6 Minutes de lecture

Création de contenu e-learning : 6 erreurs à ne pas commettre

Le 09 octobre 2019

Certains projets e-learning n'ont pas tous le même succès. Cela peut s'expliquer par votre contenu. Parmi les erreurs à ne pas commettre, il ne faut pas négliger la présentation, oublier les études de cas ou encore sous-estimer le potentiel du mobile.

réussir sa création de contenu e-learning

Vous êtes novices dans la conception de formation en ligne ? Vous ne comprenez pas pourquoi vos anciens projets e-learning n’ont pas rencontrés le succès escompté? Pas de panique. Vous pouvez consulter notre article à ce sujet ici, ou suivre nos conseils pour découvrir les 6 erreurs les plus récurrentes à ne pas commettre dans la création de votre formation.

Un contenu de qualité est primordial pour concevoir une bonne formation et c’est même le point le plus important. Cependant n’oubliez pas de lui laisser une chance d’être suivie par le plus grand nombre en soignant sa présentation.

 

1- Oublier la présentation de votre formation

 

Ce premier point est très important puisque la présentation est la première impression que l’apprenant se fera de votre formation. En effet, si votre site est bien présenté, agréable à regarder et fluide, c’est déjà un grand pas dans la réalisation de votre projet. 

Améliorer l'impact de vos formations

Misez sur des couleurs vivantes, un design épuré et surtout ne tombez pas dans le trop fantaisiste qui pourrait, au contraire, rebuter plus d’un participant par son manque de professionnalisme ! 

Alors oui, un contenu de qualité est primordial pour concevoir une bonne formation et c’est même le point le plus important. Cependant n’oubliez pas de lui laisser une chance d’être suivie par le plus grand nombre en soignant sa présentation, en la rendant agréable et variée !

 

2- Négliger le contenu de votre formation

 

Vous avez suivi notre premier conseil et votre formation est resplendissante… Félicitations ! C’est déjà un très bon début, mais attention, emporté par votre imagination et la beauté de votre œuvre, vous en avez oublié le plus important : le contenu.

Afin de partager le contenu le plus qualitatif possible, il y a plusieurs pièges à éviter. 

Premièrement, bien trop d’entreprises pensent encore qu’un vieux fichier PowerPoint qui traînait sur leur bureau feront une excellente formation e-learning… Et bien, ils se trompent ! En effet, le PowerPoint est un support créé pour être utilisé en présentiel : son rôle est de synthétiser les dires du formateur et d’appuyer son discours. S’il est utilisé en ligne, la formation risque de devenir très vite ennuyante. 

Deuxièmement, ce serait une grosse erreur de se contenter de transposer votre formation présentielle en formation e-learning. Rappelez-vous : le présentiel et le digital ne partagent pas les mêmes codes, ils ne parlent pas la même langue. Ce n’est pas parce que vous avez brillamment réussi telle formation en présentiel qu’elle rencontrera du succès en ligne ! 

Afin de créer une formation e-learning, il n’y a pas de secret, vous devez utiliser tous les supports qui s’offrent à vous : vidéo, audio, textes, quiz, interactivité. Vous devez donner vie à votre formation. Quoi de plus ennuyeux que de faire défiler une suite d’informations toutes présentées de la même façon ?

 

3- Ne pas proposer assez d’études de cas ni d’exercices

 

Lorsque l’on parle d’e-learning, on s’éloigne du système de formation classique composé d’un élève et d’un professeur. Nous avons donc tendance à oublier que chaque apprenant a besoin de tester ses connaissances au fur et à mesure, et d’être confronté à des études de cas réelles. 

Afin d’assimiler au mieux toutes ces nouvelles informations, l’apprenant doit pouvoir s’appuyer sur des exemples concrets. Ces derniers sont le meilleur moyen d’illustrer la formation théorique, pas forcément claire aux yeux de tous. De plus, si la formation ne lui permet pas de transposer l’information dans un exemple de la vie réelle, il aura tendance à ne pas saisir la totalité de l’information, pire, à totalement l’oublier. 

Aussi utile que les exemples, voire plus, les exercices sont d’excellents moyens de tester les connaissances de l’apprenant tout au long de sa formation mais ils peuvent également le challenger et capter son attention. Quiz, textes à trous, mots à déplacer… Il existe désormais plusieurs outils permettant d’évaluer les participants de manière ludique, alors ne passez pas à côté ! 

De plus, il est possible d’inclure des activités de groupe comme des chats ou des vidéo-conférences afin de motiver les apprenants, de créer une cohésion de groupe grâce à laquelle ils pourront s’entraider et apprendre les uns des autres.

 

4- Ne pas prendre en compte les fonctionnalités mobiles

 

comment créer du contenu engageant grâce au mobile learning ?

 

Lorsque l’on ne maîtrise pas toutes les fonctionnalités du e-learning, on ne sait pas forcément que depuis peu, le mobile learning a pris une place très importante dans le processus de formation. Les entreprises oublient souvent, à tort, d’adapter leur contenu à un smartphone ou à une tablette. Pourtant, à notre époque, qui n’a pas un smartphone au fond de sa poche ?

L’avantage principal du mobile learning à ne surtout pas négliger est son aspect pratique. L’apprenant a désormais accès à sa formation n’importe où, n’importe quand ! Un trajet en train qui traîne en longueur ? Le collaborateur peut à tout moment avancer dans sa formation directement depuis son mobile, ce qui aurait été impossible avec le e-learning classique. D’ailleurs, bon nombre d’apprenants commencent à délaisser l’ordinateur traditionnel et se tournent peu à peu vers leur smartphone ou leur tablette pour se former. 

Alors un conseil, assurez-vous que votre LMS (learning management system) convienne aussi bien à un ordinateur, qu’à un mobile. Vous faciliterez ainsi l’apprentissage des participants, tout en rendant votre formation plus accessible.

 

5- Ne pas tester sa formation avant de la mettre en ligne

 

Le b.a.-ba d’un bon commercial est de s’assurer de la bonne fonctionnalité de son produit avant de le mettre en vente. Pour la formation, c’est le même principe. L’administrateur doit impérativement s’assurer que sa formation ne comporte pas de bugs, de liens morts, de fautes d’orthographe ou de problèmes d’enchaînement. 

Pour rappel, l’e-learning a tendance à isoler l’apprenant. Il se retrouve seul derrière son écran avec la tentation de quitter la formation à tout moment s’il le souhaite. À  l’inverse de la formation en présentiel où le formateur peut immédiatement rattraper une erreur dans son cours, la formation en ligne se doit d’être fluide et ergonomique pour susciter l’intérêt de l’apprenant. Des bugs récurrents ou encore une mauvaise prise en main de la plateforme pourraient l’inciter à abandonner la formation. Alors, ne négligez pas les contrôles et tests en amont !

 

6- Négliger le projet une fois mis en ligne

 

Ça y est, votre formation a enfin été mise en ligne ! Vos apprenants n’ont qu’une hâte : commencer à la suivre. Pour votre part, vous êtes heureux d’avoir mené à bien ce projet. Vous êtes fier de vous et, bercé par votre réussite, vous vous lancez sur un autre projet, délaissant votre formation. Et bien vous avez tort ! 

En fait, la plus grande part du travail commence une fois votre formation mise en ligne. Il vous faut assurer le suivi de cette dernière ainsi que sa bonne commercialisation. Si vous avez suivi scrupuleusement nos conseils, vous proposez un contenu de qualité à vos apprenants… Encore faut-il en avoir ! Il est temps de faire connaître votre formation, avec un avantage : vous n’avez pas de limite géographique. 

Pour mener à bien le suivi de votre formation, vous devrez porter plusieurs casquettes. La commercialiser, corriger les bugs éventuels, faire évoluer votre formation au fil du temps, analyser les statistiques… Votre projet ne fait que commencer ! 

Désormais, vous avez toutes les cartes en main pour concevoir une formation e-learning digne de ce nom ! Et vous, avez-vous déjà rencontré une de ces erreurs ?

Améliorer l'impact de vos formations

Manon Consul

Écrit par Manon Consul

Articles récents