6 Minutes de lecture

E-learning vs. Digital Learning : quelles différences ?

17 mai 2021

E-learning et digital learning : voilà deux notions que les entreprises tendent à confondre. Pourtant, ces concepts, étroitement liés à l’intégration des nouvelles technologies à la formation professionnelle, recouvrent des réalités différentes.

E-learning susciter l'intérêt des apprenants


Il est important de les distinguer si vous souhaitez engager votre organisation dans une démarche de digitalisation de la formation, ou tout simplement faire bénéficier vos salariés des opportunités offertes par les outils digitaux. Rise Up vous dévoile les 6 différences entre e-learning et digital learning !

 

Quelles sont les différences entre e-learning et digital learning ?

 

Qu’est-ce que l’e-learning ?

 

L’e-learning fait référence à la formation à distance. En d’autres termes, il s’agit de la mise à disposition de contenus pédagogiques en ligne, accessibles par les collaborateurs depuis un ordinateur et, éventuellement, un smartphone. Le parcours pédagogique est uniquement numérique. 

Cette méthode d’apprentissage s’applique surtout à des contenus statiques, c’est-à-dire qui n’impliquent aucun échange en direct entre l’apprenant et le formateur. Le collaborateur reste derrière son écran et visualise des vidéos par exemple, puis termine ses cours par un quiz pour valider ses connaissances. Ce type de modules de formation se trouve au cœur de l’offre pédagogique disponible sur les plateformes e-learning.  

L’e-learning constitue en fait l’une des composantes du digital learning, qu’il est donc à présent temps de définir ! 

 

Qu’est-ce que le digital learning ? 

 

À l’instar de l’e-learning, le digital learning est une méthode d’apprentissage dont l’objectif est de favoriser la montée en compétences des salariés. L’approche est cependant plus globale et agrège des modalités pédagogiques très variées. 

Le digital learning englobe aussi bien la formation à distance que la formation en présentiel, dès lors qu’elle fait intervenir un ou plusieurs outils digitaux (simulations sur ordinateur, utilisation de la 3D ou encore, plus simplement, partage de documents en ligne). 

 

E-learning vs. digital learning : les 6 différences

 

Des stratégies spécifiques à chacune des 2 approches 


La première différence entre e-learning et digital learning est la stratégie : 100 % dématérialisée pour le premier concept
(via une plateforme de formation en ligne), mixte (distanciel et présentiel) pour le deuxième concept. On parle dans ce dernier cas de blended learning, beaucoup plus flexible et riche qu’une formation se déroulant uniquement via des modules e-learning. Avec le digital learning, la diversité des méthodes d’apprentissage employées favorise en effet l’efficacité de la formation. Le travail collaboratif et les mises en situation sont par exemple pleinement intégrés au parcours, renforçant la motivation des collaborateurs.

Enfin, là où l'e-learning s'arrête aux quiz de fin de formation, le digital learning intègre des ressources pédagogiques supplémentaires, qui conduisent à une mémorisation des connaissances et savoir-faire sur le long terme. Ainsi, après la formation, des rappels réguliers sont prévus pour vérifier que le salarié a retenu et assimilé ses nouveaux savoirs. 

 

Digital learning : plus d’interactions ! 


En e-learning, le salarié suit les cours en ligne à son rythme
, généralement “en solo” (même si une formation en ligne peut parfois être suivie en groupe). Il n’y a aucune possibilité d’intervenir dans le déroulé du cours en posant des questions au formateur ou en échangeant en direct avec les salariés engagés dans le même module. Il s’agit donc d’une méthode pédagogique qui peut être ressentie comme assez impersonnelle et “froide”, avec un risque de décrochage de l’apprenant. 

Dans le cadre du digital learning, les classes virtuelles et les sessions en présentiel “reconnectent” l’apprenant à la fois avec le formateur et avec ses pairs. L’humain est replacé au cœur de l’apprentissage. Les outils issus des nouvelles technologies, comme les chats et les tableaux blancs collaboratifs, favorisent ces interactions. 

 

Digital learning : des modalités pédagogiques plus engageantes ! 


Le digital learning optimise l’engagement des apprenants
, et ce, de plusieurs manières :

  • en proposant une formation plus ludique, avec des contenus raccourcis (micro-learning), comme des podcasts et de courtes vidéos, et l’intégration de serious games au processus d’apprentissage ; 
  • en ajoutant de la gamification, qui challenge le salarié tout au long de son parcours en lui permettant de gagner des badges ;
  • en misant sur le social learning, dont l’objectif est de créer une véritable communauté d’apprenants. Les membres, unis par un objectif commun, se motivent et partagent des ressources utiles à leur montée en compétences. 

Comment différencier le digital learning du e-learning ?

 

Digital learning : des formations personnalisées


En e-learning, tous les participants d’une formation donnée suivent les mêmes modules, donc la même progression
, sans distinction d’éventuels besoins spécifiques à certains sous-groupes de participants et sans tenir compte des projets professionnels précis de chacun. 

Avec le digital learning, la formation s’approche au contraire du sur-mesure : elle s’adapte au profil et aux attentes de l’apprenant. C’est l’adaptive learning. Les technologies utilisées, combinées aux données recueillies (niveau évalué en début de parcours, résultats obtenus à de précédentes sessions de formation…), permettent de proposer aux apprenants des contenus personnalisés et les modalités pédagogiques qui se sont révélées les plus efficaces pour eux. 

 

E-learning vs. digital learning : des parcours de formation distincts 


Le parcours de formation en e-learning est linéaire
et similaire pour chacun des collaborateurs suivant une même formation. De plus, comme on l’a vu, les sessions sont suivies intégralement en ligne, sur une plateforme e-learning. 

Le digital learning est associé à un plan de formation plus complet et précis puisqu’il fait intervenir présentiel et distanciel, mais aussi une multitude de modalités pédagogiques. En outre, il s’agit d’un parcours individualisé, avec des contenus “à la carte”. 

 

Digital learning vs. e-learning : un formateur qui n’a pas le même rôle 


Dans une stratégie e-learning, le formateur intervient en amont et en aval de la formation.
D’une part, il prépare les contenus pédagogiques qu’il mettra à disposition des apprenants sur la plateforme de formation en ligne. C’est aussi lui qui décide de l'enchaînement des cours. D’autre part, il évalue les salariés en fin de formation. Durant celle-ci, le formateur a tendance à s’effacer puisque chacun apprend en autonomie.  

Dans le digital learning, en plus de créer des contenus pertinents, le formateur joue un rôle d’animateur de la communauté d’apprenants. Il se situe au cœur des échanges, que ce soit pendant une classe virtuelle ou une session en présentiel. De plus, il laisse au salarié le soin de choisir les contenus et les modalités pédagogiques qui lui conviennent le mieux. 

Formation digitale réussie

Le digital learning place ainsi l’apprenant au cœur du dispositif de formation, en lui proposant des contenus motivants et ludiques ainsi qu’un parcours personnalisé. Cette approche intègre une composante e-learning, complétée par d’autres méthodes d’apprentissage. Au final, l’engagement du salarié est stimulé, assurant une montée en compétences efficace. 

Thématiques: E-Learning

Rise Up Team

Écrit par Rise Up Team

Qu'est-ce qu'un LMS?
  • Un LMS ou Learning Management System est une plateforme de formation en ligne qui permet de centraliser et d’organiser les activités de formation de manière automatique.
  • A qui s'adresse le LMS ? Il s'adresse à tout type d'entreprise, organisme de formation ou école.
  • Quels sont les avantages d'un LMS ? Administration simplifiée, optimisation des coûts, flexibilité, meilleure performance de la formation, engagement plus fort des apprenants.

    Plus d'infos ici : Qu'est-ce qu'un LMS ?

 

 

Comment choisir son LMS ?
  1. Avez-vous besoin d'un LMS ?
  2. Avez-vos besoin d'un outil-auteur ?
  3. Le coût du LMS
  4. Quid de l'intégration du LMS à une autre plateforme
  5. Le LMS est-il compatible avec les appareils mobiles ?
  6. Votre éditeur propose t-il un accompagnement ?

Toutes les explications dans notre guide.