11 Minutes de lecture

Comment créer une formation interactive en entreprise ?

Les responsables de formation le savent bien : capter l’attention des apprenants puis maintenir leur engagement constituent les clés d’une formation réussie. Il est évident qu’un collaborateur qui s’ennuie devant son écran, en raison d’un contenu inadapté, ne retirera rien (ou pas grand-chose) de sa formation. 

 

Créer une formation interactive prend dès lors tout son sens, car elle permet de stimuler l’apprenant en continu, en le poussant à effectuer une action. La formation interactive aide également à garder l’individu dans le flux, c’est-à-dire à maintenir sa concentration à un niveau élevé. Le flux représente l’équilibre optimal entre simplicité et complexité de la formation : un contenu aligné sur les capacités et les besoins de l’apprenant ainsi qu’une interactivité subtilement dosée optimisent son implication.

 

Rise Up fait toute la lumière sur l’importance de l’interactivité dans la formation professionnelle !

 

E-learning engagement apprenant

 

La formation interactive au service de l’engagement des collaborateurs

 

Formation interactive : définition

 

Une formation interactive se caractérise par l’apprentissage actif : tout au long de son parcours, le participant intervient, met en pratique, communique, crée… Bref, il agit et réagit. Autrement dit, une formation interactive suppose des échanges récurrents. Il peut s’agir d’interactions humaines et synchrones (exemple : le formateur pose une question, les apprenants répondent), mais aussi d’interactions avec des supports digitaux spécifiques, mis en place dans le cadre de l’apprentissage à distance (exemple : le collaborateur répond à un quiz en ligne à la fin d’un module).

On rejoint ici l'e-learning interactif, qui va toutefois bien au-delà de simples clics sur un clavier… 

 

En effet, qu’elle soit synchrone ou asynchrone, établie en face à face ou via un dispositif numérique, l’interactivité doit impliquer l’apprenant mentalement, intellectuellement, et provoquer en lui un pic de concentration. Objectifs : obtenir un engagement des collaborateurs maximal et optimiser l’ancrage mémoriel. Des interactions bien pensées conduisent à une mise en mouvement et un rythme propices à retenir l’attention des apprenants, en suscitant leur curiosité, l’envie d’avancer et d’engranger toujours plus de connaissances.

 

Les nouvelles technologies, en perpétuelle évolution, offrent des possibilités toujours plus poussées en matière d'interactivité. Le blended learning tire à ce titre son épingle du jeu, en misant sur la pluralité des interactions. Celles-ci interviennent en effet lors des sessions en présentiel mais aussi dans les classes virtuelles et lors du suivi de modules e-learning.

 

Un homme en costume forme un groupe de collaborateurs

 

Qu’est-ce qu’une formation interactive réussie ?

 

Évaluer l’efficacité d’une formation interactive n’est jamais simple, qu’elle s’insère dans un dispositif en blended learning ou dans tout autre type de parcours. Le plus pertinent reste bien souvent d'obtenir les réponses aux questions suivantes : les collaborateurs jugent-ils leur formation intéressante et utile ? Sont-ils satisfaits des méthodes d’apprentissage ? Ont-ils acquis un nouveau savoir ou une nouvelle compétence ? 

 

Stanislas Dehaene, Professeur au Collège de France et expert en psychologie cognitive expérimentale, expose qu’un apprentissage réussi n’est possible que si quatre conditions sont réunies. Il convient ainsi :

 

  • de capter l’attention de l’apprenant, ce qui mène à une concentration totale de ce dernier ;
  • d’assurer un engagement actif de la part du collaborateur. Celui-ci sort de sa passivité pour mener des actions concrètes durant sa session de formation ;
  • de lui faire accepter ses erreurs, dans un contexte apaisé. Il faut que le participant comprenne rapidement en quoi et pourquoi il s’est trompé, afin d’écarter définitivement l’erreur de son schéma mental ;
  • de consolider l’apprentissage : il s’agit de répéter et réviser, afin de favoriser une mémorisation profonde des connaissances et des savoir-faire.

 

L’interactivité a un rôle à jouer dans ces quatre phases de l’apprentissage. 

 

L’implication des apprenants et la rétention des informations au centre de la formation interactive

 

L’e-learning dans la formation professionnelle doit donc accorder une large place à l’apprentissage interactif, qui constitue la voie royale vers un engagement maximisé des collaborateurs. Les responsables de formation ont l’obligation de focaliser leur attention sur les apprenants, en les plaçant au centre de toute formation interactive, puisque ce sont eux qui vont l’utiliser, et ce dans le but d’en retirer un bénéfice. 

 

Créer un parcours interactif revêt ainsi un enjeu de taille. Il convient de mettre en place des interactions pertinentes et diversifiées, placées de manière cohérente dans le cheminement de l’apprenant. Le but : éviter la routine et apporter une vraie valeur ajoutée.

 

L’e-learning interactif intègre par exemple :

 

  • la gamification. Celle-ci introduit le jeu et le challenge dans la formation ;
  • les quiz, qui peuvent intervenir à la fois en cours de formation et à la fin ;
  • les simulations, qui obligent le participant à agir comme s’il était en situation réelle. 

 

L’interactivité passe également par la diversité des méthodes d’acquisition des savoirs. Une formation peut ainsi combiner démarche déductive et démarche inductive. La première représente la manière la plus classique d’apprendre : on part de la théorie pour aller vers la mise en pratique. La deuxième est inverse : elle place d’abord l’apprenant dans une situation concrète, dont il va tirer des enseignements ; dans un deuxième temps, le formateur complète ces observations, les enrichit et en retire des concepts, un savoir plus large.

 

Voilà de quoi enrichir tous les parcours de formation, quelles que soient les modalités pédagogiques employées : digital learning, social learning, adaptive learning… 

 

À la clé :

 

  • une attention accrue et une implication sans faille des apprenants du début à la fin de la formation ;
  • une meilleure rétention de l’information ;
  • une montée en compétences plus rapide. 

 

En un mot, la formation gagne en efficacité !

 

Comment favoriser l’interactivité en apprentissage mixte ?

 

On l’a vu, l’apprentissage interactif a pour principal intérêt d’augmenter l’engagement apprenant. Des dispositifs pédagogiques comme le blended learning ont tout à y gagner. 

 

Les collaborateurs sont d’autant plus réceptifs à l’e-learning interactif qu’ils effectuent tous les jours des interactions avec leur smartphone et leur ordinateur. Achats et jeux en ligne sont devenus une habitude pour beaucoup. Les apprenants s’attendent donc à des expériences du même type lorsqu’ils suivent une formation. 

 

Faire usage d’outils pédagogiques pertinents

 

Propulsés par les nouvelles technologies, toute une série d’outils pédagogiques innovants ont vu le jour. Utilisés dans la création de formations interactives, ils permettent de stimuler l’apprenant en étant le support d’activités interactives.

 

Il est ainsi possible de placer de l’interaction dans les activités suivantes :

 

  • QCM ;
  • quiz ;
  • évaluations à chaud et à froid ;
  • simulations ;
  • vidéos ;
  • serious game :
  • feedback.

 

On le voit, l’e-learning interactif apporte un vrai plus en matière de dynamisation de la formation ! 

 

Miser sur les méthodes collaboratives et le partage de connaissances

 

En plus des interactions avec des outils pédagogiques, il est bien sûr indispensable de valoriser les interactions humaines. La formation interactive doit prendre en compte deux dimensions : les échanges avec le formateur d’une part, les échanges entre pairs (donc entre apprenants eux-mêmes) d’autre part.

Via des chats, des forums et autres groupes de discussions tels Reddit ou Quora, le partage de connaissances et d’expertises, que chacun peut venir enrichir ou questionner, aboutit à un enrichissement intellectuel de tous que nous pouvons qualifier de Collaborative Learning

 

Cette tendance fait écho à l’apprentissage social théorisé par le psychologue canadien Albert Bandura dès les années 60. L’homme est un être social et une grande partie de ses savoirs et aptitudes proviennent de l’observation de l’autre. En d’autres termes, les compétences se développent au contact d’autrui.  

 

Par ailleurs, l’homme est doté de “neurones miroirs”, à la base de cet apprentissage par imitation. C’est ce qu’a mis en évidence une équipe de chercheurs italiens dans les années 90. Ces neurones s’activent lorsqu’on effectue une action, mais aussi lorsqu’on voit quelqu’un d’autre la réaliser lui-même. Ce type de neurones joue donc un rôle important dans la communication, la compréhension de l’autre et, plus largement, dans les relations sociales

 

Conclusion : l’e-learning interactif a tout intérêt à intégrer l’apprentissage entre pairs !

 

Un groupe de personne tire des cartes dans une activité de team building

 

5 moyens pour vous aider dans la création d’une formation interactive

 

Nous avons vu les bénéfices des formations interactives. Passons maintenant à la phase concrète : quels moyens mettre en œuvre pour offrir un apprentissage interactif à ses collaborateurs ?  

 

Créer une formation interactive demande une réflexion préalable poussée, car il faut faire un choix parmi un large éventail d’activités et d’outils. Rise Up vous propose d’explorer 5 pistes pour rendre vos dispositifs interactifs !

 

Intégrer le jeu dans le parcours de formation

 

La définition de la gamification est assez simple. Il s’agit de transposer les techniques de motivation du jeu dans une sphère a priori non ludique, comme l’est la formation professionnelle.

 

La gamification constitue un angle d’approche intéressant car elle peut être déployée de nombreuses manières et ainsi s’adapter aux problématiques de chaque organisation. 

 

Voici quelques exemples de gamification :

 

  • récompenses (sous forme de points ou de badges) à gagner tout au long du parcours ;
  • compte-à-rebours qui mobilise l’apprenant et le motive à terminer sa formation ;
  • immersion, qui le plonge dans une histoire dont il a envie de connaître la suite.

Citons également la mise en place de compétitions, la création de jeux de rôle, voire même de jeux de société.

 

Pour une gamification efficace, il convient de suivre la règle des 3 P :

 

  • Plaisir : sans plaisir, l'intérêt du jeu disparaît ! ;
  • Pédagogie : l’idée est bien d’apprendre en s’amusant. Il faut donc un contenu et une pédagogie adaptés associés au jeu proprement dit ;
  • Performance : l’apprenant doit se dépasser et atteindre des objectifs précis.

Inciter à apprendre entre pairs

 

L’apprentissage social, ou social learning, fait la part belle aux activités de groupe. En confrontant ses idées à celles des autres, en prenant en compte les réflexions et modes de pensée d’autrui, en étant tour à tour le sachant et l’apprenant, on élargit automatiquement ses savoirs et ses compétences. En cela, le social learning est un puissant levier de réussite. Il est donc tout à fait pertinent de l’inclure dans votre réflexion, d’autant qu’il peut facilement être digitalisé. 

 

Un LMS tel que Rise Up s’avère être un support parfait pour le développement de l’apprentissage entre pairs, avec notamment la création de groupes, l’animation de communautés, la possibilité de partager des fichiers, etc. 

 

Faciliter l’apprentissage mobile

 

L’apprentissage mobile, appelé aussi apprentissage nomade et mobile learning, est particulièrement apprécié des collaborateurs car ils ont la possibilité de se former à n’importe quel moment, n’importe où

 

Via leur smartphone, ils ont accès à des ressources spécifiques, spécialement pensées pour des temps d’apprentissage courts et répétitifs. Il s’agit de micro-contenus (on parle de micro-learning) disponibles dans des formats variés (vidéos, audios, infographies…). Cette manière d’apprendre offre un réel avantage : elle permet de garder en mémoire ses nouvelles connaissances sur le long terme.

 

En effet, en multipliant les points d’accroche à sa formation, en favorisant un apprentissage et des révisions “par petites touches”, le mobile learning lutte contre l’érosion des savoirs. Il s’érige ainsi en rempart face à la courbe de l’oubli, qui constitue un vrai problème dans les semaines et les mois qui suivent la fin d’une formation. 

 

Le mobile learning s’avère également particulièrement adapté au learning in the flow of work (apprentissage dans le flux de travail). Depuis son smartphone, le collaborateur dispose d’un accès simple et rapide aux contenus dont il a besoin, sans quitter son espace de travail. Rise Up propose à ce titre l’intégration de son LMS dans Microsoft Teams. Un excellent moyen d’apprendre tout en continuant à travailler ! 

 

Utiliser un outil ludique pour un apprentissage “sérieux”

 

Le serious game : un support pédagogique de plus en plus attractif aux yeux des entreprises. Voyons pourquoi !

 

Jeux sérieux : définition

Les serious games, ou jeux sérieux, font référence à un mode d’apprentissage qui associe un objectif sérieux et un format ludique, voire amusant. La promesse est séduisante : offrir une expérience de formation divertissante et stimulante aux collaborateurs tout en garantissant une réelle montée en compétences. 

 

Serious game et gamification : deux concepts à ne pas confondre

Si le jeu sérieux représente l’une des modalités possibles de la gamification en formation, les deux termes ne se confondent pas. Le serious game constitue à lui seul un véritable outil d’acquisition de savoirs et de savoir-faire et peut être utilisé de multiples façons. On le retrouve sous forme de jeux vidéos, de mises en situation pratiques et de simulations par exemple.

 

S’appuyer sur les avancées technologiques

 

Jeux vidéos et apprentissage : un duo gagnant ! À l’heure actuelle, la réalité augmentée et la réalité virtuelle (via notamment les casques AR et VR) amènent à proposer des expériences de formation inédites. Des expériences qui parlent à (presque) tous puisque les trois quarts de la population française jouent au au moins occasionnellement à des jeux vidéos, selon une étude de Médiamétrie

 

De manière plus globale, les progrès incessants en matière de technologies conduisent à diversifier les outils d’apprentissage et à renouveler les méthodes pédagogiques employées.


En conclusion, créer des formations interactives semble aujourd’hui indispensable pour obtenir un engagement apprenant optimal et s’assurer du succès des différents dispositifs mis en place (blended learning, digital learning…). Rise Up vous aide à intégrer les interactions nécessaires à chaque étape de vos parcours de formation !

 

E-learning engagement apprenant