9 Minutes de lecture

Compétences transversales : les clés de la mobilité professionnelle

Changer de métier, se reconvertir dans une profession plus en accord avec ses valeurs et ses motivations : une envie qui séduit de plus en plus d’actifs. La pandémie et les périodes de confinement successives ont en effet conduit les salariés à prendre du recul sur leur parcours, à rechercher plus d’épanouissement et à mieux harmoniser vie personnelle et vie professionnelle. 

 

L’ère post-Covid est donc synonyme de forte mobilité professionnelle. Dans ce contexte, disposer de compétences transversales s’avère crucial. Réussir une reconversion, donner un nouveau tournant à sa carrière en optant pour un autre emploi et/ou une autre entreprise : ces ambitions passent par la maîtrise de soft skills telles que l’agilité, la capacité d’adaptation, ou encore la persévérance ainsi qu’un goût affirmé pour les challenges.

 

Les employeurs accordent une place grandissante aux compétences interpersonnelles, bien conscients que le savoir-être joue un rôle essentiel dans la performance de l’entreprise. 

 

Quel est le périmètre des compétences transversales ? Pourquoi prennent-elles tant d’importance à l’heure actuelle ? Et, bien sûr, comment acquérir les soft skills incontournables ? Rise Up vous éclaire sur ce sujet plus que jamais d’actualité !

 

Compétences transversales : les clés de la mobilité professionnelle

 

Quelles sont les compétences transversales ?

 

Compétence transversale : définition

 

Les compétences transversales correspondent à des aptitudes et des capacités mobilisables dans une diversité de métiers, de postes et, plus largement, de situations professionnelles. Elles peuvent être utilisées d’une entreprise à l’autre, quelle que soit sa taille, son secteur et l’envergure de son marché.

 

Ces compétences font appel aux qualités humaines et relationnelles liées au savoir-être. On les retrouve souvent sous les termes de compétences interpersonnelles, soft skills ou compétences douces. Il s’agit par exemple de l’estime de soi, de la capacité à travailler en équipe ou de la créativité. 

 

Rise Up Content découvrez notre offre de formations sur étagère

 

Ainsi, un professionnel doté de compétences transversales est capable de s’adapter à différents contextes de travail, une aptitude de plus en plus valorisée par les organisations. C’est pourquoi ce type de compétences occupe une place croissante dans les dispositifs de formation du salarié, comme nous le verrons plus loin. 

 

Ajoutons enfin que les compétences liées au savoir-être viennent compléter les compétences techniques (hard skills), donc l’expertise métier.

 

Liste des principales compétences transversales

 

Les compétences transversales se comptent par dizaines. Voyons celles que l’on rencontre dans un grand nombre de métiers et de secteurs d’activité :

 

  • la communication interpersonnelle :  et le sens de l'écoute, l’aisance relationnelle ;
  • le sens de l’organisation et la priorisation des tâches ;
  • la capacité à travailler en équipe, à collaborer ;
  • le sens des responsabilités et le leadership ;
  • l’autonomie ;
  • la capacité d’adaptation ;
  • la persévérance ;
  • la capacité à faire preuve de méthode, à analyser et synthétiser ;
  • la créativité ;
  • l’esprit critique ;
  • la réactivité ;
  • l’empathie ;
  • le goût des défis ;
  • l’intelligence émotionnelle ;
  • la prise d’initiative ;
  • la capacité à négocier et à convaincre ;
  • la capacité à résoudre les conflits.

 

Il convient de garder à l’esprit que chaque organisation dispose de sa propre classification et de sa propre hiérarchie en termes de compétences transversales. 

 

Compétences transversales et transférables : quelles différences ?

 

Si les compétences transversales (appelées aussi compétences transverses) se retrouvent dans des métiers de tout secteur d’activité, ce n’est pas le cas des compétences transférables (également connues sous l’appellation compétences transposables). Ces dernières restent limitées à une seule branche professionnelle. En d’autres termes, les compétences transférables regroupent des aptitudes et capacités applicables dans une variété d’emplois mais dans un seul et même secteur professionnel

 

Le référentiel de compétences transversales

 

Le référentiel de compétences transversales recense et décrit les compétences transversales d’une organisation. Cette cartographie revêt un intérêt majeur pour l’entreprise : faciliter tous les processus RH. Recrutements, entretiens annuels, mobilité interne, définition des besoins en formation et, plus largement, visibilité sur l’ensemble des compétences transverses clés : le référentiel apporte une aide précieuse dans tous ces contextes. 

 

Il n’existe aucun modèle de référentiel de compétences transversales puisque chaque entreprise doit répondre à ses propres problématiques et objectifs. Dans tous les cas, c’est un document synthétique qui présente une liste de compétences de manière claire et concise. Un tri et une classification en sous-catégories s’imposent souvent. 

 

Il est par exemple possible de scinder les compétences transversales par types d’aptitudes : compétences de base, compétences cognitives, compétences organisationnelles et compétences comportementales.

 

Les compétences de base regroupe des aptitudes indispensables pour occuper la plupart des emplois : maîtrise de la lecture, de l’expression orale et écrite, utilisation des outils numériques usuels, capacité à atteindre un objectif individuel, etc. 

 

Les compétences cognitives ont trait à la capacité du cerveau à mémoriser, accumuler des connaissances et, plus généralement, à raisonner. Être attentif et concentré, démontrer des facultés d’analyse et de synthèse, parvenir à travailler vite entrent dans cette catégorie de compétences. 

 

Quant aux compétences organisationnelles, elles permettent de coordonner et de hiérarchiser ses missions. En font partie : la gestion du temps, la priorisation des tâches ou encore la gestion de projet.

 

Enfin, les compétences comportementales rassemblent des qualités humaines et relationnelles telles que la curiosité, le sens de l’écoute, l’autonomie et la capacité à apaiser les tensions.

 

Pourquoi les compétences transversales sont-elles si importantes ?

 

Pour les salariés : une mobilité professionnelle facilitée

 

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, disposer de compétences transversales et mettre en avant ces dernières augmentent les chances de réussir son projet. Les qualités humaines et relationnelles viennent en effet compenser le manque de compétences techniques dans le nouveau métier visé. 

 

Au-delà, les compétences transversales ouvrent des opportunités en termes d’évolution de carrière. Obtenir de nouvelles responsabilités, prendre à sa charge un spectre plus large de missions, diversifier ses tâches ou décrocher des postes ne correspondant pas à sa formation académique : autant de tournants dans un parcours professionnel que les compétences transversales vont aider à aborder.

 

N’oublions pas le rôle du savoir-être lors de la recherche d’un premier emploi. En l’absence d’expérience en entreprise et face à des candidats possédant tous le même bagage de compétences techniques, c’est sur les compétences transverses que la différence se fera auprès des recruteurs.

Pour les salariés : une mobilité professionnelle facilitée

 

En un mot, les compétences transversales facilitent à la fois l’entrée sur le marché du travail et le développement de parcours professionnels non linéaires.

 

Pour les employeurs : des garanties sur l’agilité et la capacité d’adaptation des collaborateurs

 

Comme on l’a dit, les employeurs ont parfaitement conscience que les performances individuelles et collectives reposent autant sur les hard skills que sur les soft skills.

Les métiers évoluent extrêmement vite, sous l’impulsion des avancées technologiques notamment. De plus, de nouveaux modes de travail deviennent la norme (travail flexible et en mobilité). En conséquence, les entreprises ont besoin de profils agiles, capables de s’intégrer et de s’adapter rapidement. Par ailleurs, les recruteurs sont à l’affût de candidats dotés d’un savoir-être cohérent avec la culture d’entreprise. 

 

Autre problématique : la pénurie de candidats. Certains secteurs d’activité font face à un manque chronique de candidats, comme les métiers de la santé ou de la tech (développeur informatique, data scientist, data analyst…). De nombreuses structures sont dès lors prêtes à faire l’impasse sur les compétences techniques pour se focaliser sur les qualités humaines et relationnelles. Ainsi, ces organisations n’hésitent pas à embaucher des professionnels peu ou pas qualifiés mais dotés de soft skills clé. Ces salariés seront ensuite formés en interne pour acquérir l’expertise métier qu’ils ne possèdent pas.  

 

Plus largement, chaque collaborateur arrive dans une équipe avec sa personnalité, ses expériences professionnelles et son parcours de vie. Dit autrement, tout individu dispose d’un éventail de compétences transversales, plus ou moins large, plus ou moins diversifié, qu’il mettra au service de l’entreprise. Les managers ont tout intérêt à donner à leurs collaborateurs l’opportunité de les faire fructifier et de les compléter. Gain en termes de productivité, optimisation du travail en équipe, maintien de l'employabilité, fidélisation des salariés : les bénéfices sont multiples.

 

Comment acquérir des compétences transversales ?

 

Faire une formation en compétences transverses semble donc indispensable pour tout collaborateur. Dans ce but, Rise Up propose aux entreprises son offre Rise Up Content. Il s’agit d’un catalogue de plus de 1 000 formations prêtes à l’emploi, accessibles en quelques clics depuis la plateforme LMS. 

 

Parmi elles, une sélection de formations sur étagère ciblées sur les compétences transversales. Gestion de projet, gestion du temps, gestion du stress mais aussi communication ou encore développement personnel font partie des thématiques couvertes par Rise Up Content. 

 

Un vrai plus pour les structures manquant de temps ou de personnel qualifié pour concevoir les modules de formation en interne ! Autre avantage pour les entreprises : la liberté de choisir les contenus sur étagère les plus pertinents au regard de leurs problématiques

 

Des formats engageants (vidéos d’expert, serious games, fictions humoristiques…) et des contenus soignés, préparés par des partenaires spécialisés, garantissent l’efficacité des modules proposés. 

 

En un mot, les contenus sur étagère permettent aux salariés de se former en continu afin d’exploiter et d’élargir leurs qualités humaines et relationnelles.

Rise Up Content découvrez notre offre de formations sur étagère