6 Minutes de lecture

Adaptive learning et mobile learning : pourquoi sont-ils compatibles ?

Adaptive learning et mobile learning deviennent peu à peu des piliers du digital learning. Tous deux répondent à une demande forte des collaborateurs : des formations à la fois plus personnalisées et plus flexibles. Les entreprises ont donc tout intérêt à combiner apprentissage adaptatif et apprentissage mobile pour optimiser leurs dispositifs. Voyons plus précisément pourquoi une solution de mobile learning, couplée à un bon logiciel d’adaptive learning, fait une vraie différence en termes d’efficacité des formations. 

 

guide-enjeux-adaptive-learning

 

Adaptive learning : une composante du digital learning en pleine expansion

 

Définition de l’adaptive learning


L’adaptive learning (ou adaptative learning) est un mode d’apprentissage qui fait intervenir les sciences cognitives, l’intelligence artificielle et la data afin de créer des formations personnalisées. Ainsi, l’adaptive learning en entreprise correspond à une offre de parcours de formation adaptés aux besoins de chacun.

Chaque salarié est unique du fait de son profil de carrière, de ses capacités, de son bagage en termes de savoirs et de compétences, de ses missions actuelles et à venir, de ses aspirations… En choisissant l’apprentissage adaptatif, les organisations se donnent pour ambition de prendre ces éléments en compte pour construire des dispositifs individualisés. 

Un logiciel d’adaptive learning performant ajuste les propositions de parcours et/ou de contenus de manière automatique. Pour cela, le système s’appuie sur l’analyse des données que laisse le collaborateur lorsqu’il interagit avec la plateforme. Il s’agit par exemple de ses résultats aux tests et évaluations. Le processus s’effectue en temps réel et les recommandations s’affinent tout au long de la progression de l’utilisateur.

 

différences entre adaptive learning et mobile learning

 

Adaptive learning : avantages


Intégré au sein d’un dispositif en digital learning, l’adaptive learning cumule les avantages. Les apprenants sont plus motivés car les contenus correspondent à leurs attentes et ciblent précisément leurs lacunes. Ils iront donc beaucoup plus facilement au bout de leur formation. Et cela sans perdre de temps puisqu’aucune notion ou exercice inutile ne viendra perturber leur progression.

En outre, une solution d’apprentissage adaptatif de qualité inclut un tutorat virtuel. Ainsi, même seul derrière son écran, le collaborateur est encadré et accompagné dans sa progression.

Ladaptative learning semble donc idéal en vue d'une montée en compétences rapide. 

 

Mobile learning :  l’autre mode d’apprentissage incontournable du digital learning 

 

Aux origines du mobile learning


L’histoire du mobile learning remonte aux années 1990.
À cette époque apparaît puis se développe l’usage du téléphone portable. Une réflexion s’engage alors autour de son utilisation dans le cadre de la formation. Dispositif capable de stocker des contenus, le portable peut en effet conduire à une mobilité et à une flexibilité bien pratiques pour les apprenants. 

Les progrès du m-learning sont calqués sur les avancées technologiques. Ces dernières années, le potentiel de l’apprentissage mobile est véritablement exploité. 

 

Mobile learning : définition


Le mobile learning est donc une modalité d’apprentissage destinée à faciliter l’accès à la formation. Concrètement, les modules et leur variété de ressources, de même que l’accès aux forums et aux chats, sont disponibles depuis un smartphone ou une tablette. Mieux : le mobile learning embarque depuis quelques années des contenus spécifiquement conçus pour les appareils nomades. On parle de micro-learning.  Il s’agit de formats courts et ludiques, comme des vidéos et des podcasts. Leur durée n’excède pas quelques minutes. Ainsi, les collaborateurs peuvent apprendre dans les transports ou en cas de “creux” dans leur emploi du temps par exemple.

Autre élément important : la plupart des éditeurs de plateformes LMS proposent une application mobile. C’est le cas de Rise Up. Une fois qu’il a téléchargé l’appli sur son dispositif mobile, l’utilisateur suit sa formation même hors connexion.

 

Les tendances du mobile learning


Désormais, le mobile learning favorise l’apprentissage entre pairs grâce au partage d’informations et aux échanges entre collaborateurs, sur le modèle des réseaux sociaux. 

Autre tendance du mobile learning : l’utilisation de la réalité virtuelle. Cette technologie améliore l’expérience de formation. Elle permet de s’immerger dans des situations reprises de la réalité et de créer des simulations, par exemple un vendeur devant traiter avec un client récalcitrant.

L’intégration de la réalité augmentée constitue également une application du mobile learning. Des incrustations visuelles (texte, son, animation…) viennent “se plaquer” sur le monde réel filmé par le smartphone. 

 

Opter pour la combinaison adaptive learning et mobile learning

 

Mobile learning : avantages


Le mobile learning en entreprise a de quoi séduire les salariés. Ces derniers se forment quand ils le souhaitent, où qu’ils le souhaitent. L’accès à la connaissance devient continu. Bref, une solution mobile learning conduit à une flexibilité d’apprentissage maximale

De plus, comme on l’a vu, l’apprenant bénéficie de contenus adaptés. Le micro-learning “colle” parfaitement à l’usage habituel du mobile : connexions spontanées et courtes, qui se multiplient au cours de la journée. 

Enfin, les contenus enrichis et les mises en situation rendus possibles par la réalité augmentée et la réalité virtuelle apportent une vraie valeur ajoutée à la formation. 

 

Adaptive learning + mobile learning : un combo gagnant !

 

Le collaborateur au centre du dispositif


Associer apprentissage adaptatif et apprentissage mobile place le collaborateur au centre de son parcours de formation. Il suit à la fois une formation personnalisée et flexible. Les barrières géographiques et temporelles tombent ; les frustrations, fréquentes dans des formations “massifiées”, s’envolent. 

Le salarié choisit l’endroit et le moment où il veut se former, tout en accédant à du contenu sur-mesure ou presque. Le parcours de formation devient ultra-optimisé. Nous pouvons presque parler d’adaptive mobile learning. 

 

Un engagement maximisé

 

Cette approche de la formation mène à une autonomisation et à une plus grande implication du salarié. Des contenus diversifiés et facilement disponibles, des connaissances utiles et applicables rapidement : voilà qui comble les attentes des apprenants. Résultat : un engagement maximisé et un meilleur taux d’utilisation du LMS. 

 

Un taux de rétention amélioré


Cette expérience d’apprentissage optimisée se prolonge après la formation. Un parcours en digital learning combinant apprentissage adaptatif et apprentissage mobile se traduit en effet par un excellent taux de rétention. Autrement dit, les collaborateurs acquièrent savoirs et savoir-faire sur le long terme. 

En effet, dans les semaines et les mois qui suivent leur formation, les apprenants se voient régulièrement proposer des piqûres de rappels : notions à réviser, tests destinés à vérifier l’assimilation des connaissances. Des contenus accessibles, bien sûr, depuis un smartphone !

 

guide-enjeux-adaptive-learning-grand