6 Minutes de lecture

Intégrez l’adaptive learning à votre stratégie de digital learning

Adaptive learning et digital learning : deux approches de la formation que les entreprises s’approprient de plus en plus. Ces concepts sont étroitement liés aux nouvelles technologies et connaissent un véritable engouement, en particulier depuis le boom du télétravail. Reste toutefois à ne pas confondre adaptive learning (appelé aussi adaptative learning ou apprentissage adaptatif) et digital learning. Rise Up fait le point sur leurs différences mais aussi, et surtout, sur leur complémentarité. Les avantages de l’adaptive learning viennent en effet nettement accroître l’efficacité du digital learning ! Voyons tout cela en détail… 

 

guide-enjeux-adaptive-learning

 

Digital learning et adaptive learning : apprenons à faire la différence

 

Définition du digital learning 


Le digital learning est une méthode d’apprentissage qui englobe une pluralité de modalités pédagogiques
 : classes virtuelles, modules e-learning, social learning, mobile learning, serious game… Il touche même le présentiel dès lors que le digital intervient dans la session de formation, même à la marge (avec un partage de documents en ligne par exemple). 

Le digital learning correspond à une nouvelle manière de renforcer ses compétences. En effet, l’apprentissage entre pairs est valorisé et de nouveaux types de contenus, beaucoup plus courts (on parle de micro-learning) sont introduits. Le digital learning s’adapte ainsi aux nouveaux usages : 

  • mobilité plus importante des apprenants ;
  • travail en distanciel ;
  • besoin accru d’interactions entre apprenants et entre apprenants et formateurs.

 

adaptive learning et digital learning : en quoi sont-ils complémentaires ?

 

En répondant à de telles attentes, le digital learning conduit à un meilleur taux de rétention : les collaborateurs, motivés et engagés dans leur formation, vont plus facilement au bout de leur parcours. 

Le digital learning permet donc une montée en compétences efficace, ce qui séduit bien évidemment les entreprises. 

 

Définition de l’adaptative learning


Tout aussi prisé par les organisations : l’adaptive learning, nommé également adaptative learning ou, dans sa version française, apprentissage adaptatif. Comme le digital learning, cette solution peut être déployée sur une plateforme LMS.

Comment fonctionne l’adaptive learning ? Le système repose avant tout sur le machine learning, une technologie d’intelligence artificielle, et la data. Les algorithmes analysent plusieurs paramètres, qui s’actualisent lors de chaque connexion de l’apprenant à la plateforme d’adaptive learning : niveau dans telle ou telle compétence (langue étrangère, comptabilité, programmation informatique, etc.), rythme de progression, modalités pédagogiques les plus efficaces… Le logiciel d’adaptative learning est ensuite capable de faire des recommandations à chaque collaborateur, sans intervention directe du responsable de formation, du manager ou du formateur. 

On le voit, apprentissage adaptatif et digital learning restent deux notions différentes. L’adaptive learning en entreprise introduit à la fois une personnalisation et une automatisation de la formation des salariés. Le digital learning de son côté “se contente” de mettre à disposition un éventail de modalités pédagogiques. On le devine, les deux concepts ne s’opposent pas mais se complètent… 

 

Le rôle de l’apprentissage adaptatif au sein d’un parcours digital learning 

 

L’adaptive learning apparaît en quelque sorte comme un préalable au digital learning et va rendre ce dernier encore plus performant. On peut décrire le processus comme suit : une plateforme LMS telle que Rise Up analyse les besoins de chaque collaborateur, ce qui amène le LMS à lui proposer un parcours de formation personnalisé. Le digital learning entre ensuite en scène en offrant les modalités pédagogiques nécessaires au cheminement de l’apprenant dans son parcours. 

L’adaptive learning sur un LMS peut intervenir régulièrement : à chaque fois que le collaborateur franchit une étape, réussit (ou rate) un test ou bloque sur un module, la plateforme lui propose des contenus et/ou des méthodes d’apprentissage mieux à même de combler ses lacunes. Résultat : une motivation sans faille de l’apprenant et des connaissances mieux assimilées. 

Adaptive learning et digital learning offrent donc une vraie complémentarité. Les bénéfices de l’adaptative learning viennent renforcer l’efficacité du digital learning en adaptant l’apprentissage à chaque salarié. En s’intégrant parfaitement dans un parcours digital learning, l’apprentissage adaptatif optimise à la fois l’engagement et la rétention d’informations.

 

Le rôle de l’apprentissage adaptatif au sein d’un parcours digital learning 

 

Les différentes étapes d’un parcours d’adaptive learning en entreprise

 

Créer de l’adaptive learning nécessite de suivre trois grandes étapes.

 

Première étape : l’évaluation initiale


La première démarche consiste à faire le point sur les compétences que possèdent les collaborateurs. Pour cela, une évaluation préalable à la formation, appelée aussi test de positionnement, est nécessaire. Les résultats permettront de connaître le niveau de chaque apprenant et de cibler le contenu de formation qui va lui être utile. Entre un salarié qui possède déjà une maîtrise quasi complète du savoir ou du savoir-faire visé, et un autre qui présente des lacunes importantes, le choix du parcours d’adaptive learning, notamment le volume de contenus, ne sera en effet pas le même. 

 

Deuxième étape : l’apprentissage adaptatif proprement dit


On entre alors dans la deuxième phase : le parcours personnalisé accessible directement sur la plateforme LMS. Il s’agit d’optimiser le temps de formation de chaque apprenant en fonction de son niveau de départ. L'objectif est que l’ensemble des personnes formées soient en situation de maîtrise en fin de parcours. Certains mettront simplement plus de temps que d’autres.

Concrètement, grâce à un système de recommandation intelligent, l’inscription aux formations est réalisée en fonction du profil du salarié et de ses résultats à l’évaluation initiale. Ensuite, lors de l’avancée dans son parcours d’adaptive learning, l’apprenant bénéficie d’un coach virtuel. Ce dernier est disponible sur la plateforme quand il le souhaite. De plus, le collaborateur reçoit, directement sur les outils qu’il utilise au quotidien comme Teams, des rappels l’engageant à poursuivre sa formation. Ce tutorat intelligent constitue l’un des nombreux avantages de l’adaptive learning ! 

 

Troisième étape : l’évaluation finale


Le but de cette dernière étape : valider les acquis. L’évaluation finale sert en effet à mesurer la progression par rapport au niveau de départ. Pour être réellement pertinent, ce questionnaire doit être proposé “à froid”, environ une semaine après la fin du parcours de formation. Laisser un tel délai est clé pour évaluer la rétention des informations. 

Combiner Digital Learning et adaptive learning en entreprise permet d’aller encore plus loin : la plateforme propose aux collaborateurs de se tester et de rafraîchir leurs connaissances ponctuellement, en variant les formats pédagogiques. Objectif : des compétences et connaissances ancrées sur le long terme. 

guide-enjeux-adaptive-learning-grand